•     Me voilà à la fin de mon séjour Corse. Je pars dans trois jours et je dois avouer que cela ne me convient pas forcément ! Les vacances défilent à une vitesse phénoménales et si on pouvait ralentir le temps, je le ferais bien volontiers. Mais comme toutes les bonnes choses ont une fin... Vous connaissez la suite...

     

        Bref, parlons musique ! Je vous partage trois vidéos de mon superbe séjour. J'ai d'abord rencontré Arnaud, le compagnon à ma mère et guitariste de grande classe. Grande classe parce qu’il a accepté volontiers de partager, jouer, patienter aussi... et tout ça dans la bonne humeur.he

     

        Les deux premières vidéos sont filmées à chaud, parce-que contrairement aux plus anciennes vidéos, ou je faisais beaucoup plus de prises d'enregistrement, pour que ce soit "acceptable" pour vos oreilles. J'ai du cette fois-ci apprendre à me mettre rapidement dans le bain, pour pouvoir jouer le mieux possible, sans forcément répéter maintes et maintes fois. De plus, c'était la première fois que je jouais ainsi et que je partage un vrai moment de musique en étant moins à la ramasse que mes débuts violonistique.

     

        Oui il y a encore du travail, mais il faut aussi que j'apprenne à me détendre un peu plus pour une meilleurs fluidité et expression musicale. Lorsque je joue, je pense trop, me crispe et j'ai toujours beaucoup de difficultés à me relaxer complètement. Je suis tellement exigeant en vers moi même, que lorsque ma justesse faibli pendant le morceau ou que j'attaque mal une note avec l'archet, je me retrouve déstabilisé et forcément plus tendu. J'ai une fâcheuse tendance à vouloir me surpasser techniquement ou expressivement parlant après un maladroit mouvement d'archet ou une justesse mal contrôlée pendant un morceau.

     

        Mais je me suis néanmoins fait super plaisir avec Arnaud et j'en redemande encore ! je vous partage aussi un petit extrait de "Greenleeves" que j'ai travaillé deux heures hier après midi, je posterai la vidéo complète à mon retour en France, car le temps me manque un peu pour peaufiner les morceaux et mémoriser les partitions. Non pas que je travaille en Corse ! Mais plutôt parce-que je m'occupe essentiellement de ma famille en passant du temps avec tout le monde !!!

     

    Je vous souhaite de prendre plaisir en visionnant les vidéos et je vous dis à très bientôt !

    Un grand merci aussi à Olivier Lesseur, pour sa méthode qui comporte pas mal de partitions terriblement intéressantes !

    Jonathan

     

     Les yeux Noirs

     

    King of the faeries - Guitare - Violon

     

    Greensleeves

     


    14 commentaires
  •    

    Un sentiment de liberté...

     

        Me voilà depuis le 16 Juin en Corse pour deux semaines de vacances. Mais que serai des vacances sans emporter mon fidèle partenaire qui m'a suivi tout au long du trajet, sans se désaccorder à l'arrivé malgré les sept heures de bateau. Je viens aussi de découvrir la joie de pratiquer le violon en extérieur ! Voilà maintenant presque deux ans que je joue en appartement et je dois avouer que jouer ainsi, me procure un nouveau sentiment, une motivation supplémentaire.

        J'ai l'impression de redécouvrir mon instrument et d'être plus détendu. Le son qui s'échappe du violon est tout bonnement merveilleux ! Cela me donne même l’impression que mon instrument se libère, lui qui est tant habitué à être limité par 50m²... Le son me montre une nouvelle profondeur qui m'étais inconnue et j'en redemande encore ! N'oublions pas le cadre qui m'entoure, je suis situé à environ un kilomètre de la plage, je peux alors jouer sans dériver mon regard de la mer qui est splendide.

        Et même si je reste seulement deux semaines, je compte bien profiter de cette chance autant que possible et continuer à progresser, même si je pratique beaucoup moins que d'habitude. Je conseille fortement cette expérience aux personnes qui comme moi, on l'habitude de jouer en intérieure.

    Encore merci de suivre ce blog

    et à très bientôt !

    Jonathan

     


    3 commentaires
  • Bonjour à tous !

     

        Après de longs mois sans articles, me voilà de retour ! Cet article sera un peu particulier puisqu'il ne me concerne pas directement, mais un peu quand même he. Je vais surtout vous démontrer, une fois encore, que la passion nous pousse toujours à aller de l'avant. On peut d'ailleurs parfaitement ressentir l'expression et la puissance d'un tel mot, lorsqu'on le prononce ou qu'on le lit. Et il ne faut pas croire qu'une passion est forcement liée à une pratique souvent "excessive", d'un art quel qu'il soit. Une passion est plus sensible que cela et bien différente pour chacun.

     

    Elle peut se décrire par :

    L'amour, la vie, la convoitise, le désir... et j'en passe !

     

        Une passion peut donc se ressentir et s'interpréter de multiples façons. Certaines personnes se demanderont alors " Comment savoir si l'on est passionné ?". C'est en tout cas la question que je me poserais si je n'étais pas né avec certaines passions acquises. 

     

    Pourquoi acquises ?

     

        Une passion peut se révéler être tardive. Être passionné par une discipline ou un art peut surgir n'importe quand ! C'est un sentiment, une envie soudaine et fulgurante qui ne se contrôle pas et bien souvent, ce sentiment quel qu'il soit, peut mûrir de longues et très longues années, quelque part dans votre "inconscience" si l'on peut le décrire ainsi. Je ne suis probablement pas la meilleure personne pour décrire et approfondir cet étrange sentiment, puisque je ne suis pas chercheur ni psychologue etc... Mais je suis un passionné ! Je peux alors faire part d'un ressenti qui n'est pas totalement inconnu.

     

        Je crois que toutes les personnes se rendant sur ce blog, n'ont pas oublié que je joue du violon d'une manière un peu différente, que la majorité des violonistes. Je suis gaucher et joue en gaucher depuis mes débuts. J'ai d'ailleurs décrit pourquoi je joue ainsi dans la  rubrique "Je me présente", je ne vais alors pas revenir dessus dans cet article. Mais je vais plutôt vous parler de la démarche très "particulière" d'une personne, qui depuis mes débuts au violon, ne cesse de me conseiller et m'aider dans mon apprentissage.

     

    Il s'agit d'Olivier Lesseur (ci-dessous), l'auteur de la "Méthode Lesseur" pour les autodidactes.

     

    Aucune limites !

     

    Une rubrique lui est destiné sur ce blog, alors n’hésitez pas à jeter un œil ! Cliquer sur l'image ci-dessous pour vous rediriger sur son Site Officiel.

     

    Aucune limites !

     

        Excellent pédagogue et professeur de violon, Olivier Lesseur s'est lancé le défi d'apprendre à jouer du violon en gaucher pour peaufiner sa pédagogie. Ce qu'il entreprend depuis peu, est tout simplement très rare pour un professeur de violon. Le violon est un instrument qui demande des années de pratiques pour parvenir à un niveau confirmé. Alors pourquoi tout réapprendre ? Olivier Lesseur est une personne qui regorge de passion pour ce qu'il entreprend. Je pense alors qu'il était naturel pour lui de vouloir pousser sa maitrise de l'instrument encore plus loin ! Mais pour ce faire, il avait besoin d'une certaine ouverture d'esprit qui lui permette de comprendre pourquoi s'infliger cet apprentissage. Cela peut lui permettre aussi de se retrouver à nouveau dans la peau d'un débutant, autodidacte par exemple et de pouvoir approfondir sa pédagogie déjà bien au point, pour proposer un apprentissage encore plus immersif à l'élève. Je crois que l'on peut appeler cela une passion dévorante !

     

        Pour conclure, il était parfaitement normal que je réagisse dès qu'Olivier Lesseur m'a fait part de son envie d'apprendre le violon en gaucher. Étant gaucher, je ne peux qu’applaudir son immense ouverture d'esprit et sa passion qui l'anime depuis toutes ces années. Je crois qu'il a toujours eu pour but de comprendre le comportement de l'élève lors de son apprentissage et de partager son univers violonistique. Autant d'investissement est admirable ! Je rappelle que j'ai encaissé pas mal de remarques déplacées de certains Luthiers et professeurs, parce-que je ne pratiquais pas le violon comme la moyenne des violoniste en Franceoh. Mais fort heureusement pour moi, beaucoup de personnes présentes sur ce forum "violon-passion", ne me tiennent pas rigueur de cette différence et je les remercie !  Je pense qu'Olivier Lesseur à fait grandement évoluer l'apprentissage en autodidacte et qu'il continue ! Combien il y a t-il de professeur de violon ambidextre dans leur façon de jouer en France...?

     

    Je vous laisse méditer sur la question...he

    J'espère que l'article vous aura intéressé et qu'il apportera des réponses sur ce que peut engendrer une passion...

    A bientôt

    Jonathan

     

     

     


    5 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires